Lounge Talks

.

.

In innovation, “Until we can manage time, we can manage nothing else."

Innovation is a high-level sport. The kind of high level that requires training and preparation. This is the only way to be ready for the day of the race.

This may seem somewhat simplistic as a reasoning but how to explain that, in innovation, preparation is never at the heart of the process. I'm not talking about preparation for the next brainstorming session nor at management level. I'm talking about when the company is doing well and where there's time to prepare. Prepare to face the moment when you are going to start being hit hard.

 

In 1955, the old Finnish company Fiskars, founded in the seventeenth century, was in great difficulty. Production too dispersed, nails, wires, wheel parts, ... By chance, Fiskars’s CEO discovers, in a box, an old project of scissors designed for tailors. This project dates back to 1830.

 

This was the brilliant idea! Fiskars (named after the town where the factory is located) will create a pair of scissors that fits the shape of the fingers. Now, more than 30,000 pairs of Fiskars are produced every day. And the whole world knows about the famous ergonomic Fiskars scissors with their orange handles.

 

On the other side of the Atlantic, Benjamin Franklin presented one of his findings when someone asked: "But what is the use of it?"

Franklin replied: "What is the use of the child who has just been born?" (...) The theoretical discovery has for it only the merit of the existence. It arouses hope and that's all. But let it grow, let it grow, and you will see what it will become (...) by chance perhaps, would you say, but remember that in the fields of observation, chance favors only prepared minds."

 

As the marathoner prepares months in advance for the day he will run on the 42.195 km race, your team need time to think ahead the next innovation. Time to search, conceive, design, prototype, test. In fact, prepare to be ready the day you need it. And that day will come sooner or later.

 

Then it will be too late to start your quest for this new product, quickly operational, requiring little investment and able to generate an extra business for your next quarter. This product does not exist !

 

Or rather, it exists but it is up to you to decide to build your Fiskars's box. The one filled with new ideas, prepared for the day of the race.

 

So take action now and be ready !

 

Fender Road Worn Series : comment l'insatisfaction client devient un nouveau marché.

Généralement, la valeur d’un produit usagé est inférieure à celle du produit neuf. C’est le cas d’un véhicule automobile qui perd environ 25% de sa valeur dès la première année. C’est aussi le cas pour 99% des produits que nous consommons habituellement. 

 

En revanche, certains produits voient leur valeur augmenter quand ils cessent d’être fabriqués. Ils deviennent rares et leur prix reflète le déséquilibre entre l’offre et la demande. C’est le cas, par exemple, des meubles de designer, de certains livres anciens, ou de tout produit remarquable voir mythique. 

 

D’autres produits qui sont toujours en production, prennent de la valeur car ils se bonifient en vieillissant. C’est le cas du vin par exemple, même si ce marché est un peu spécifique. C'est également le cas du marché des guitares. L'exemple est particulièrement intéressant pour les guitares électriques dites "solid body" car la production est industrielle et non artisanale comme pour les guitares acoustiques de luthiers. 

 

L’innovation que je vous propose d’étudier combine une excellente observation de ce phénomène de prix sur le marché de la guitare et la réponse proposée par l’équipe marketing du numéro 1 sur ce marché, la société américaine la Fender Musical Instruments Company (FMIC).

 

Pour télécharger L'article, utilisez le lien ci-dessous

L'insatisfaction client, un nouveau marché
FENDER ROADWORN SERIE - MEMOIRE MARKETING DE L'INNOVATION
Memoire FENDER RoadWorn Series.pdf
Document Adobe Acrobat [4.7 MB]

Découvrez le pouvoir de votre intuition

 

 

Dans les phases de recherche et particulièrement en innovation, le moment où la solution apparait est toujours soudain mais aussi assez flou. Il est difficile de discerner réellement ce qui appartient au raisonnement de ce qui relève de l'intuition. 

 

Afin d'aider une équipe à prendre conscience de ce mécanisme et de l'aider à en prendre avantage, nous avons développé un exercice simple et efficace. 

On soumet aux participants des séries de 3 mots que rien ne relie mais qui peuvent être réunis grâce à un élément extérieur. Le jeu consiste à trouver ce 4ème mot unificateur.

 

Par exemple :

REINETTE - DOUCHE - PIN

 

C'est grace au mot POMME, que l'on trouve le lien qui réuni les 3 mots (pomme reinette, pomme de douche et pomme de pin)

On multiplie les propositions afin que les participants re-découvrent le processus de "l'insight" au sens de Wolfgang Kholer. La découverte soudaine d'une solution qui ne devient apparente que par une réorganisation des éléments du problème.

 

Autrement dit la perspicacité créative. Il s'agit de découvrir que les solutions ou les idées peuvent être instinctives.

 

Essayez de retrouver le mot qui réuni le mots suivants

Vaisselle - Argent - Tueur

Neige - Cristal - Pétanque

 

Ces problèmes ont été choisis parce qu'ils peuvent être résolus aussi bien par l'insight que par le raisonnement. Néanmoins, l'instinct se montre beaucoup plus rapide dès lors qu'on accepte de lui faire confiance. 

 

 

Exercice développé par B. Liénart d'après les travaux de John Kounios PhD (Director, Program in Applied Cognitive & Brain Sciences, Professor Department of Psychology - Drexel University)

BHAGs : Question de question

BHAGs Une question de question ? Si je vous pose la question suivante :

Que font 1 et 2 ?

Votre réponse sera probablement : 3

 

Maintenant je vous repose cette même question avec plus d'ambition sur le résultat en vous demandant de trouver au moins 3 réponses différentes.

Je vous aide un peu : 1+2=3 2-1=1 1-2=-1

Ces 3 réponses vous suffiront certainement.

 

Maintenant si je prépare ma question avec un objectif encore plus ambitieux, celui que l'on appelle un Big Hairy Audacious Goal (BHAG), celui qui, par la vision et l'envie, esquisse le futur par désir et non notre avenir par défaut.

Je vous demande alors de trouver avec moi, les 10 façons d’associer un 1 et un 2.

Et surtout, je vous accompagne en ouvrant le champ des possibles... "Comment les associer différemment de ce que l'on connait, pas seulement par des opérations, mais dans l'espace, le temps,..."

 

Ensemble, nous pouvons alors trouver 21, 12, 3, 2, 1, -1 et ½

 

La qualité de la réponse est fondamentalement liée à la qualité de la question.

 

L’innovation pourrait-elle être une réponse simple à une question mieux posée ?

 

 

 

PS : et oui, je n'ai donné que 7 réponses sur les 10 de l'objectif. Mais n'est-ce pas cela le Big Hairy Audacious Goal ?